Trouble Panique avec Agoraphobie

Lorsque les crises d’angoisse récidivent et qu’on les interprète comme des signaux graves (par exemple, perte de contrôle, infarctus, devenir fou, avoir un AVC, mourir d’étouffement), on commence à craindre leur apparition. Malheureusement, le fait de s’inquiéter d’avoir une attaque de panique a la fâcheuse tendance à en déclencher vraiment une. C’est le cercle vicieux ! Et l’on commence à avoir peur d’avoir peur. On parle alors d’un trouble panique.

Le trouble panique est souvent associé à l’agoraphobie.

En effet, certaines personnes vont vivre une attaque de panique dans un lieu particulier. Ceci est d’autant plus probable que les attaques de panique sont fréquentes. On a plus de risque d’en vivre une dans les transports publics, les magasins, la foule, les lieux clos tels que les ascenseurs, les tunnels, etc. Lorsqu’une attaque de panique apparaît dans ce type de situation, on peut avoir la fausse idée que c’est ce lieu qui est dangereux sinon on n’aurait pas eu si peur. Aux prises de notre instinct (la peur déclenche communément l’envie de fuir), on va alors se précipiter dehors pour s’échapper d’une situation menaçante. Une fois à l’abri, avec le sentiment d’être heureusement sain et sauf, on se sent soulagé. Ce soulagement renforce notre impression que la situation était vraiment périlleuse et que la meilleure de stratégie est la fuite, autrement dit l’évitement.

C’est ainsi que l’évitement s’installe petit à petit pour devenir une règle. Dorénavant, les magasins sont des lieux dangereux dans lesquels on ne se rend qu’avec précautions, voire qu’on évite, par crainte d’y vivre un malaise dont on ne pourrait réchapper. Progressivement, ce n’est plus seulement les magasins, mais les lieux qui y ressemblent. Après les magasins, voici le tour des restaurants, des cinémas, de l’autoroute, etc. La liberté d’action se rétrécit.

On souffre d’agoraphobie, c’est-à-dire la peur des transports publics, la peur de la foule, la peur des magasins et des supermarchés, la peur des cinémas, la peur des lieux clos, la peur des autoroutes, la peur des tunnels, etc. En un mot, la peur d’avoir une attaque une attaque de panique dans lieu dans lequel on ne recevrait pas d’aide ou dont il serait difficile de s’échapper en cas de malaise. On préfère alors tout simplement les éviter.

Thérapeute

Sabrina Caillet-Zahler, Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP

  • Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP
  • Spécialisée en Thérapie Comportementale et Cognitive
  • Formée en Thérapie des Schémas selon Young
  • Membre de l’Association vaudoise des psychologues
  • Membre de la Société suisse de thérapie comportementale et cognitive (SSTCC) et de la Commission de la Formation en Romandie
  • Coordinatrice responsable de la filière de formation postgrade en TCC des universités de Lausanne, Fribourg et Genève
  • Enseignante pour la formation continue et postgrade en TCC
  • Chargée de cours à l’Université de Lausanne

Espace TCC

Espace TCC est un cabinet de psychothérapie (consultations à Gland / Nyon et Aigle, Vaud Suisse) proposant des suivis individuels et de groupe en thérapie comportementale et cognitive (TCC), en relation avec les troubles anxieux, attaques de panique, trouble panique avec agoraphobie, phobie sociale, anxiété généralisée, trouble obsessionnel-compulsif (TOC), stress post-traumatique, dépression, anorexie, boulimie, troubles de personnalité, dépendances, prévention de la rechute, schizophrénie, trouble bipolaire, troubles du sommeil, douleur chronique, trouble du déficit de l’attention.

Découvrir Thérapie TCC Trouble Panique Agoraphobie

Avez-vous des questions en rapport avec le trouble panique avec agoraphobie, ou souhaitez-vous prendre rendez-vous? Vous pouvez remplir le formulaire ci-dessous, et je vous répondrai dans les plus brefs délais.