Troubles Anxieux

L’anxiété est la traduction pathologique de la peur. Elle apparaît lorsque nous pensons qu’une situation représente un danger sans pour autant que nous soyons réellement menacés. En d’autres termes, c’est chaque fois que nous avons « peur » de manière irrationnelle ou disproportionnée.

La peur est une émotion de base, tout comme la colère, la tristesse, le dégoût ou la joie. Elle est donc extrêmement utile et a une fonction adaptative : elle nous maintient en vie ! C’est elle qui nous permet de fuir le danger ou de l’attaquer, ou encore d’inhiber certains comportements pour nous permettre de survivre. La fuite (« flight »), l’attaque (« fight ») ou encore l’inhibition (« freeze ») sont des réactions physiologiques qui apparaissent instinctivement lorsque nous percevons une menace pour notre survie. Nous pouvons l’observer chez les animaux : pensez à la gazelle qui fuit la lionne affamée, au chien acculé qui montre les crocs et grogne pour signaler qu’il est sur le point d’attaquer, ou encore au hérisson qui se met en boule face à un renard un peu trop joueur… La plupart du temps, ces trois stratégies sont efficaces et permettent d’échapper à la menace ou de démotiver l’agresseur. Ces trois stratégies sont innées, inscrite en quelque sorte dans notre mémoire génétique. Elle se mettent automatiquement en place grâce à des processus cérébraux extrêmement rapides et efficaces sans que nous ayons à réfléchir.

Une attaque de panique correspond à l’apparition brutale d’une peur intense. La crise d’angoisse est un moment transitoire, bien délimité dans le temps, pendant lequel l’anxiété monte crescendo jusqu’à son apogée. Elle est d’abord faite des sensations corporelles typiques de la peur, comme une accélération des rythmes cardiaque et respiratoire. Habituellement, ces sensations préparent le corps à l’action face à la menace : pouvoir fuir, attaquer ou se bloquer. C’est donc d’abord une réaction de peur normale, mais qui dégénère puisqu’il n’y a rien à fuir ou à attaquer. L’hyperventilation va alors déclencher à son tour des sensations désagréables supplémentaires comme les impressions d’étouffement, de vertiges, de vision troublée, de jambes molles, de picotements, etc. Dans ce contexte, une crise de panique est vécue péniblement souvent lorsqu’elle est accompagnée d’une perception de perte de contrôle ou de la crainte d’être sur le point de mourir.

L’anxiété, l’angoisse et même une attaque de panique ne sont pas des expériences émotionnelles si anormales. Cela touche une à trois personnes sur cent. Habituellement, elles apparaissent dans une période de vie stressante (stress relationnel, stress professionnel, examen, charge familiale, deuil, etc.). L’anxiété ou l’attaque de panique sont souvent déclenchées par la perception, sans motif réel, d’un danger imminent ou de l’anticipation d’un problème. Si leur fréquence d’apparition est trop régulière alors elles deviennent handicapantes. On commence à avoir peur d’avoir peur, à éviter certaines situations par crainte d’avoir une nouvelle crise d’angoisse, ou l’on adopte un comportement passif et l’on peut devenir dépendant de notre entourage. Un trouble anxieux est en train de prendre forme.

Thérapeute

Sabrina Caillet-Zahler, Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP

  • Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP
  • Spécialisée en Thérapie Comportementale et Cognitive
  • Formée en Thérapie des Schémas selon Young
  • Membre de l’Association vaudoise des psychologues
  • Membre de la Société suisse de thérapie comportementale et cognitive (SSTCC) et de la Commission de la Formation en Romandie
  • Coordinatrice responsable de la filière de formation postgrade en TCC des universités de Lausanne, Fribourg et Genève
  • Enseignante pour la formation continue et postgrade en TCC
  • Chargée de cours à l’Université de Lausanne

Espace TCC

Espace TCC est un cabinet de psychothérapie (consultations à Gland / Nyon et Aigle, Vaud Suisse) proposant des suivis individuels et de groupe en thérapie comportementale et cognitive (TCC), en relation avec les troubles anxieux, attaques de panique, trouble panique avec agoraphobie, phobie sociale, anxiété généralisée, trouble obsessionnel-compulsif (TOC), stress post-traumatique, dépression, anorexie, boulimie, troubles de personnalité, dépendances, prévention de la rechute, schizophrénie, trouble bipolaire, troubles du sommeil, douleur chronique, trouble du déficit de l’attention.

Découvrir Thérapie TCC Troubles Anxieux

Avez-vous des questions en rapport avec les troubles anxieux, ou souhaitez-vous prendre rendez-vous? Vous pouvez remplir le formulaire ci-dessous, et je vous répondrai dans les plus brefs délais.